Zacharie Bodson


Zacharie Bodson est né à Maubeuge en 1998. Il vit aujourd’hui à Lille. Il suit un cursus universitaire en histoire de l’art et en droit qui l’influence dans l’ensemble de ses projets.

Ce street-artiste dessine et crée des collages, associant l’esthétique à des messages politique. Il travail autour de différentes techniques alliant dessin, pochoir, collage sur divers supports.

Pour forger cette esthétique particulière il s’appuie sur trois piliers qui sont : la politique, la propagande et la publicité.

Le diable se cache dans les détails, la signature artistique de Zacharie aussi. Elle se trouve dans le chef-d'œuvre de Kubrick, Shining. En partie par le personnage de Jack qu’il dessine et intègre à son message global. Mais aussi dans des détails plus précis comme dans le tapis rouge, orange et noir de Shining où il réutilise ses couleurs.

Nous retrouvons ce visuel dans la série « Jack Invasion ». L’artiste met en scène Jack Nickolson, le plaçant tour à tour en candidat à la mairie de Lille, en homme moderne masqué ou encore en révolutionnaire. Jack, le double maléfique de Zacharie, porte un regard acide sur la société dans laquelle il évolue.

« Fake Beaux Arts » est une autre grande réalisation de l’artiste. Le concept est simple : sortir les tableaux des musées et les rendre accessible au plus grand nombre. Ainsi les œuvres des musées de Lille, Paris, Bruxelles ou Montpelier sont alors reproduites dans la rue, avec une explication de l’œuvre.

L’une des dernières séries en date est une « Expérimentation de portrait ». Il crée le portrait issu des photos Instagram des modèles et les collent dans la rue. Le but est de créer des portraits symboliques de ces femmes et de réfléchir sur la confiance en soi et le rapport aux réseaux.